Pourquoi le Sommeil est Important | Incidence avec le sport

Vous ne le savez peut-être pas mais le sommeil représente plus d’un tiers de notre vie. Et oui, nous passons beaucoup de temps dans les bras de morphée !

Seulement, avec notre mode et rythme de vie actuelle, nous dormons de moins en moins. Des journées très chargées, entre le travail, les activités, la famille et l’attrait pour les écrans, le sommeil ne fait plus parti de nos priorités !

Pourtant, le sommeil est essentiel à la fonction physiologique et cognitive de l’homme. Avec un sommeil de qualité et d’une durée suffisante, nous pouvons optimiser notre forme. De même, il est important quand on pratique du sport.

Alors plongeons-nous dans cet inconnu, le sommeil. Voyons ensemble ce qui se cache derrière cet état, comment il fonctionne, son importance et les liens avec l’activité physique.

Qu’est ce que le sommeil ?

Le sommeil ou le terme dormir fait parti de notre langage depuis notre tendre enfance. Ainsi, une première évidence apparaît, le sommeil, c’est l’interruption de toute activité. Il équivaut au silence, à l’immobilité, à la passivité.

Côté science, le sommeil correspond à une baisse de l’état de conscience qui sépare deux périodes d’éveil. Il est caractérisé par une perte de la vigilance, une diminution du tonus musculaire et une conservation partielle de la perception sensitive.

Notre organisme obéit à des rythmes et l’alternance VEILLE – SOMMEIL est soumise au rythme circadien, proche de 24 heures et basé sur le cycle du jour et de la nuit.

Les Etats de conscience

Notre vie est faite de succession de 3 états de vigilance.

 1. L’éveil ou l’état de veille

Il caractérise tous les moments conscients de notre vie soit les 2/3 du temps. Cet état oscille entre les temps d’éveil actif (nos yeux sont grands ouverts et nos gestes rapides) et passif (nos yeux sont moins vifs et nos gestes plus lents).

2. Le sommeil lent léger ou profond

Un adulte s’endort presque toujours par ce sommeil. Il représente 75 à 80% du sommeil total d’une nuit qui se décompose en 4 stades. Son rôle est de :

  • réparer la fatigue musculaire
  • permettre de maintenir la température interne
  • défendre le corps contre les infections
  • consolider la mémoire des connaissances
  • permettre la croissance

3. Le sommeil paradoxal ou sommeil des rêves

Il représente 20 à 25 % du sommeil total. Durant ce sommeil, l’activité électrique cérébrale est intense. Son rôle est de :

  • réparer le stress émotionnel
  • favoriser et ordonner la mémoire (apprentissage, classement des idées)
  • maintenir l’équilibre psychologique
  • c’est le sommeil des rêves.  Si l’on réveille un dormeur pendant cette période, dans 80 % des cas il raconte une histoire de rêve très précise, très détaillée.

Le petit train du sommeil

Une nuit complète représente l’enchaînement de 4, 5 ou 6 cycles de ce “train”.

pourquoi le sommeil est important avec ces différents cycles

On appelle le temps de sommeil total, la durée consacrée au sommeil au cours des 24h entre l’endormissement et le réveil et en éliminant les périodes de réveil nocturne.

Il est en moyenne entre 7h et 8h par 24h00 chez l’adulte. Cependant, il existe des petits et des gros dormeurs.

Pourquoi le sommeil est-il important ?

La réponse est simple et claire : On dort pour récupérer des fatigues de la journée et être dispos le lendemain. En effet, dormir permet une récupération physique, psychologique et intellectuelle.

Température, pression artérielle, rythme cardiaque et respiratoire, secrétions d’hormones, toutes les fonctions biologiques évoluent constamment au cours de la nuit. Et des centaines de milliers de cellules nerveuses s’activent.  Le sommeil nous prépare à l’état de veille qui suit. Il a des répercussions sur notre corps.

Les études ont montré que moins de 6h par 24h augmenterait le risque de développer certaines maladies.

Les risques d’un manque de sommeil

Une restriction du sommeil s’accompagne généralement :

  • Une diminution de performance cognitive
  • Une élévation des temps de réaction
  • Une diminution de la mémorisation et une baisse de l’attention
  • Une baisse de la qualité des décisions
  • Une augmentation de la somnolence
  • Une fluctuation de l’humeur et irritabilité. Ce qui risque d’influer sur les rapports professionnels ou familiaux.

Les effets sur notre corps d’un manque de sommeil

Si nous ne dormons pas assez, des conséquences peuvent apparaître :

  • une agressivité et une irritabilité
  • une diminution de l’estime de soi
  • une concentration difficile
  • des hallucinations visuelles (côté sport : fréquent sur les courses longues distances type ultra trail)
  • des réactions plus primitives
  • une prise de poids.

Quelle est incidence de la pratique d’une activité physique sur le sommeil ?

Des études montrent que la pratique régulière d’une activité physique contribue à améliorer la qualité du sommeil, la vigilance diurne et les performances au test cognitif et psychomoteur.

De nombreux spécialistes estiment que l’exercice physique représente un excellent antidote au stress dans le mesure où il s’accompagne d’une sécrétion d’endorphines. En effet, il suffit de pratiquer entre 1h à 1h30 d’activité 3 fois par semaine pendant 4 mois ou 30 à 45 minutes par jour pour que cela soit bénéfique.;

Horaires de pratique : Effets les plus positifs entre 4 et 8 heures avant le coucher.

Activité physique de type endurance aérobie moins de 4 heures avant le coucher.

Cette pratique régulière de sport implique :

  • une détente plus rapide
  • un endormissement plus rapide
  • des réveils nocturnes moins fréquents
  • une augmentation du sommeil profond et de la durée du sommeil
  • une augmentation de la vigilance diurne

Les Interrelations entre le sommeil et l’exercice physique

L’activité physique engendre plusieurs effets :

  • Effets sur les rythmes circadiens (rythme biologique d’une durée de 24 h)

L’amplitude des rythmes circadiens est augmentée par l’exercice physique. L’effet de celui-ci est comparable à celui de la lumière à haute intensité. On a un meilleur éveil le matin en couplant l’activité physique à la lumière du soleil. L’activité physique couplée à la lumière couchante donne une meilleure phase d’endormissement et de qualité du sommeil.

  • Effet thermique

L’exercice physique régulier permet une meilleure thermorégulation. Ainsi, l’organisme abaisse la température corporelle de 0.5 à 1°C, ce qui favorise une bonne qualité de sommeil.

  • Effet antidépresseur et réduction de l’anxiété

L’exercice physique réduit l’anxiété et l’état dépressif (notamment par certaines hormones). Or, l’anxiété et la dépression sont des symptômes de troubles du sommeil (et inversement). L’exercice physique peut donc permettre en réduisant anxiété et état dépressif à récupérer un meilleur sommeil.

Mon expérience

J’ai été confrontée à des problèmes de sommeil depuis mon plus jeune âge. Mon problème était la phase de l’endormissement.

J’ai commencé à réguler mon sommeil à partir du moment où j’ai intégré une pratique sportive très régulière.

Dans un prochain article, j’aborderai les règles d’or d’un bon sommeil chez le sportif (à très vite)

Et vous, accordez vous de l’importance à votre sommeil ?

Laisser un commentaire